La maison est le siège d’une volonté. La maison cache quelqu’un. 
Bruno Gay-Lussac
La nuit n’a pas de nom

Une maison dans un jardin qu’entourent les champs. Une famille : la grand-mère, les parents et les deux fils, Nicolas et Simon. Dans une chambre, sur un lit, Nicolas est tué par la chute d’une armoire. Est-ce un accident? Chacun dans la maison s’interroge. Sans fin.

Le temps passe. La grand-mère, les parents vont mourir. Seul dans la grande maison silencieuse, Simon vieillit sans avoir élucidé le mystère.

En quelques lignes, en quelques mots, Bruno Gay-Lussac nous fait éprouver la profondeur d’une histoire angoissante où la vie d’une famille subit à jamais la culpabilité surnaturelle de la mort d’un enfant.

Quel est le livre de votre vie ? Imaginez-en la couverture rêvée. C’est par ces mots proposés par l’Éditeur Singulier que j’ai souhaité présenter La nuit n’a pas de nom de Bruno Gay-Lussac.

J’ai écrit un texte sur l’ouvrage et en ai réalisé la couverture. Pourquoi lui ? Comment ? Qu’ai-je envie de partager ? Pourquoi ce dessin ?

Découvrir les autres “desseins” des 50 invités.

L’iconographe - Éditions de La Table Ronde
50 livres rêvés par 50 illustrateurs.

L’iconographe - Éditions de La Table Ronde

112 pages, 50 ill., sous couverture illustrée,
190 x 270 mm, cartonné
Achevé d'imprimer : 01-09-2017
ISBN : 9782710384373
© 2021 Gaëlle Callac