Un livre n’est jamais un chef-d’œuvre : il le devient.
Edmond et Jules de Goncourt

Comment reconnaître parmi les œuvres d’art d’aujourd’hui celles de demain ?

Combien d’œuvres célèbres en leur temps demeurent dans la mémoire collective ?

Combien de romans, notamment ceux récompensés par le prix le plus ancien et considéré comme le plus prestigieux des prix littéraires français, le prix Goncourt, continuent aujourd’hui d’être connus, publiés, voire d’être lus ?

Ma sélection au Salon de Montrouge 2014 et la liste des romans primés par le “Goncourt” m’ont inspirée une histoire. Ce parcours introspectif d'un homme, composé strictement de titres de “Goncourt” est une poésie libre.

Formellement, j’utilise les pages de titre des romans ; en privilégiant lorsque cela est possible l’édition originale ; sur lesquelles j’interviens en eau-forte. Graphiquement, mes images, mises bout à bout, forment une sorte de scénario cinématographique, à l’image de souvenirs qui s’imposeraient dans l’esprit de cet homme qui se penche sur son passé.


Poème intégral

Un homme se penche sur son passé
Histoire d’un fait divers

Anne Marie
L’adoration
Dans la main de l’ange
Le feu

Gaspard
L’amant
Valet de nuit
La flamme au poing

Pareils à des enfants
Les jeux sauvages
La nuit sacrée
Les flamboyants

Sang et lumières
Mal d’amour
Quand la mer se retire
L’appel du sol

Au revoir là-haut
Je m’en vais



Un homme se penche sur son passé

20 gravures sur page de titre de livres
59e Salon de Montrouge, 2014
Photographie : © Fabrice Gousset

Gaëlle Callac
Un homme se penche sur son passé, 2014
© ADAGP, Paris, 2021
© 2021 Gaëlle Callac